Zoo de Sydney

En Australie, le futur zoo de Sydney, qui devrait s’étendre sur plus de 16 hectares, promet d’être super high-tech grâce à une collaboration avec la Western Sydney University.

Drones au zoo de SydneyLe zoo accueillera de nombreux animaux d’Australie : kangourous, koalas, ornithorynques, dingos, opossums, mais aussi une faune exotique, comme des éléphants et des singes.

L’université organise un « hackaton » pour dégoter de nouvelles idées technologiques, notamment pour trouver un moyen de faire intervenir des drones dans l’organisation du parc animalier australien, notamment dans le ravitaillement et l’intendance des animaux.

D’une part, les visiteurs pourront utiliser une application (le wi-fi devrait couvrir tout le parc) qui les informera sur la fréquentation du zoo à divers endroits. L’idée est de réduire les files d’attente et de fluidifier les visites de façon à rendre la visite du zoo de Sydney la plus agréable possible, de l’entrée dans le parc jusqu’à la fin de la visite. Ils pourront aussi voir les horaires et détails des différentes animations du parc.

En ce qui concerne les animaux, évidemment, leur bien-être est prioritaire. Les drones pourraient limiter les interactions avec les humains.

Connaissant les Australiens, que les défenseurs et associations de protection des animaux ne s’insurgent pas en s’imaginant des choses. Les habitudes des différents animaux seront toujours prises en compte en priorité sur le bien-être des visiteurs, bien évidemment.

Le zoo de Sydney démarrera cette nouvelle expérience en 2017, en collaboration avec l’université et des startups locales.




source : marshable.com

Protection des animaux en Australie

koalaJusqu’à présent, les koalas (symboles de l’Australie avec les kangourous) étaient recensés depuis le sol. Depuis peu, ce sont des robots qui le font depuis les airs.

L’université de Queensland a doté des drones d’une caméra infrarouge pour les voir très distinctement et ainsi les comptabiliser.
La caméra détecte la chaleur corporelle du koala. Un logiciel informatique permet de distinguer ces marsupiaux d’autres créatures animales qui se trouveraient dans les arbres.

Selon la Fondation australienne en charge des koalas, il resterait seulement quelque 45 000 individus, et si rien n’est fait pour sauver les eucalyptus, cet adorable marsupial qu’est le koala risque de s’éteindre.

Les drones permettent aussi de mieux comprendre le comportement de ces marsupiaux et d’évaluer leur état de santé, et les chercheurs de l’université pourraient bientôt étendre l’expérience fructueuse aux dingos (chiens sauvages d’Australie).

Qui a dit que les drones étaient maléfiques ?

Partagez les articles de DrolesDeDrones...Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Suivez nous !

Le Pere noël vous a apporter un #drone avec son beau traîneau, lisez ceci https://t.co/kZc5zKmqjn avant de voler sinon la @dgac va pas être contente 😜

You never thought you would see an actual #FPV shark 🦈, ah? Well, here you have it 👉 https://t.co/0oZKYfU83R

4

China has successfully conducted its first #drone cloud-seeding operation, marking another step forward for the country's studies on drone's role in disaster prevention and mitigation

🚀 #Blade Nano QX 3D #Drone 🚀

➡️ https://t.co/05D5FWrQmP ⬅️

👉Sign-Up for Text Alerts or Refer-a-Friend to SAVE 10%

#drones #dronefans #uav

Great views from the office today @CricketAus @wwos #Ashes #PitchScan #Drone #cricketaustralia

Load More...

De la lecture